Cappella Mediteranea

Résultat pour :
opéra

Lully, Atys

Poursuivant l’exploration de l’opéra-ballet commencée avec Les Indes galantes il y a déjà deux saisons, le Grand Théâtre et Leonardo García Alarcón à la tête de sa Cappella Mediterranea, s’attribuent les services d’Angelin Preljocaj, la figure de proue de la chorégraphie française, pour mettre en scène Atys, ce chef-d’œuvre quelque peu oublié du grand Lully.

Monteverdi, Il ritorno d’Ulisse in patria

Après Le Couronnement de Poppée et L’Orfeo en 2022, le Festival d’Aix-en-Provence poursuit un mémorable cycle Monteverdi confié à Leonardo García Alarcón et Cappella Mediterranea avec Il ritorno d’Ulisse in patria – réitérant ainsi la place essentielle du compositeur dans sa programmation.

Monteverdi, L’Incoronazione di Poppea

Leonardo García Alarcón nous fait redécouvrir le drame antique composé par Monteverdi ! Face à la rencontre progressive du tragique, les sentiments se bousculent chez le spectateur tout autant horrifié par l’histoire qu’émerveillé par la musique.

Mozart, Idomeneo, re di Creta

Cappella Mediterranea et Leonardo García Alarcón poursuivent leur collaboration fructueuse avec le Grand Théâtre de Genève. Après le succès d’Atys de Lully en 2022, l’ensemble s’attaque désormais au répertoire classique. Première incursion de Cappella Mediterranea dans l’œuvre de Mozart, cette production au casting trois étoiles sera résolument ambitieuse et inventive.

Purcell, King Arthur

Le grand triomphateur de la soirée est bien le chef argentin Leonardo Garcia Alarcon. Son travail dans King Arthur est tout simplement admirable, s’intégrant parfaitement à la pièce de Dryden et à la réalisation généreuse de Di Fonzo Bo, il a sa large part dans l’impeccable continuité musicale d’une soirée qui dure trois heures. C’est un incroyable bonheur musical qu’il distille à la tête de sa formation, la magnifique Cappella Mediterranea. – Opera Online

Rameau, Les Indes Galantes

« Enthousiasme unanime à Paris Bastille pour ovationner Les Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau dans leur interprétation – Cappella Mediterranea de Leonardo García Alarcón, mise en scène – Clément Cogitore – et chorégraphie – Bintou Dembélé. Un bonheur baroque, un bonheur tout court. » – Stephane Gilbert, Opera Magazine

Rameau, Les Indes Galantes

Le Grand Théâtre se fait une joie d’accueillir pour la première fois en son sein le chef-d’œuvre de Rameau sous la direction du chef presque genevois Leonardo García Alarcón avec Cappella Mediterranea.

Rossi, Il Palazzo Incantato

Dans un palais-labyrinthe enchanté où le sorcier Atlantes emprisonne et tourne à la folie le meilleur de la chevalerie et de la galanterie, on trouve également conservé le plus inventif et le plus intrigant épanouissement de lamenti, d’arias et d’ensembles issus d’un éphémère printemps romain.

Sacrati, La Finta Pazza

Cet opéra qui fut précurseur à son époque par son style, ses thèmes, son aspect théâtral et la gestion du chant connait enfin sa première production scénique en France grâce à Leonardo García Alarcón et Jean-Yves Ruf