Namur

Chœur de Chambre de Namur, Millenium Orchestra & Cappella Mediterranea : un heureux mariage artistique

La rencontre, en 2009, de Leonardo García Alarcón avec le Choeur de Chambre de Namur autour du Judas Maccabaeus de Handel se révèle d’emblée explosive. Organisée avec l’active complicité du Festival d’Ambronay, cette première collaboration débouche rapidement sur un mariage artistique. Dans la corbeille, le CAV&MA (Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne) apporte le Choeur de Chambre de Namur mais aussi son orchestre baroque (Les Agrémens, puis Millenium Orchestra).

Leonardo García Alarcón y dépose l’ensemble Cappella Mediterranea, qu’il a créé quelques années plus tôt avec quelques amis et complices. L’osmose qui se crée avec ces ensembles autour du jeune chef argentin est exceptionnelle, jouant le rôle d’incubateur dont jaillissent nombre de projets novateurs qui tour à tour révèlent des trésors insoupçonnés ou renouvellent l’écoute de chefs-d’oeuvres incontournables.

Embrassant un large répertoire, tant sacré que profane, qui va de la Renaissance (Arcadelt, Lassus, Philips,…) à la période classique (Mozart!) en passant par toute l’enthousiasmante diversité de la période baroque (Bach, Vivaldi, Haendel, Cavalli, Monteverdi, Falvetti, Colonna, …) ce compagnonnage musical peu commun et particulièrement productif suscite rapidement l’intérêt de grands festivals, de prestigieuses salles de concert en Europe et en Amérique, ainsi que de maisons d’opéra parmi les plus prestigieuses.

En cet automne 2019, le parcours de Leonardo García Alarcón et de ses ensembles prend une couleur plus résolument française, avec la parution d’un CD Lully qui marque la première rencontre du maestro avec le surintendant de Louis XIV, et une très attendue production des Indes Galantes de Rameau à l’Opéra Bastille. Une étape des plus importantes au sein d’une aventure musicale et humaine dont le potentiel créatif ne cesse de se régénérer.

Jean-Marie Marchal,

Directeur du Choeur de Chambre de Namur et du Millenium Orchestra