À Propos

LE VIOLON SELON BACH

Chouchane Sinarossian, violon

Balázs Maté, violoncelle

Leonardo García Alarcón, clavecin allemand et direction

CHOUCHANE SIRANOSSIAN ET LEONARDO GARCÍA ALARCÓN RETROUVENT J.S BACH

Chouchane Siranossian, invitée d’honneur des Festivals de Wallonie 2019, qu’elle inaugurât à Namur avec notre Millenium Orchestra a retrouvé Leonardo García Alarcón en mai 2020, après le premier confinement, pour enregistrer ce programme autour du violon de Bach à l’Opéra de Dijon.

Dans l’Europe de la première moitié du XVIIe siècle, la musique instrumentale devient source d’expérimentations sonores et expressives. Influencés par la réthorique vocale, les compositeurs cherchent une poétique musicale nouvelle. Le genre évolue par l’accroissement de la virtuosité, l’invention, l’improvisation et la recherche de sonorités étonnantes. Le violon est l’instrument idéal pour ce nouveau répertoire initié par des musiciens comme Farina, Schmelzer, Biber, Pisendel et Bach... Issues du stylus Phantasticus, ces oeuvres s’affranchissent des conventions et des usages et explorent de nouvelles possibilités expressives.

Chouchane Siranossian, Balázs Maté et Leonardo García Alarcón vous en proposent ici une démonstration d’une subtile agilité.

Programme

  • La Farina, Carlo Farina, 6’20 
  • Victori der Christen, Andreas Anton Schmelzer, 9’
  • Sonate en Ré Majeur, Georg Muffat, 13
  • Passacaille, 6ème sonate, Walther, 8’ 

Pause

  • BWV 1024, J.S Bach 13’
  • Fugue, g minor, BWV 1026, J.S Bach, 4’30
  • BWV 1023, e minor, J.S Bach, 11’
  • BWV 1021, g major, J.S Bach 9’10

Durée : 75 min

Photos