À Propos

Amour, drame et trahison sous le soleil de Sicile, entre mélodies populaires et pièces des grands compositeurs du premier, Leonardo García Alarcón renoue, non sans délectation, avec l’art du pastiche.

Les compositeurs de la période baroque avaient fait du recyclage un art. On empruntait, arrangeait, transformait allègrement les oeuvres des autres, navigant des formes savantes aux traditions populaires avec une liberté dont le classicisme perdra le goût. Formé par les maîtres européens les plus rigoureux, Leonardo García Alarcón n’en a pas moins conservé de son Argentine natale la fantaisie et l’amour du mélodrame. Il reprend ici, avec ses complices musiciens et chanteurs de la Cappella Mediterranea, le flambeau du pastiche, consistant à créer une oeuvre nouvelle en juxtaposant et retravaillant des pièces existantes de divers auteurs. Roland de Lassus, Sigismondo d’India, Alessandro Scarlatti donnent ainsi la main aux tarentelles et lamenti anonymes dont la vitalité, l’émotion, la violence ne leur cèdent en rien. Et l’on retrouve les yeux du public du sud de l’Italie, il y a trois siècles, pour suivre les malheurs de la pauvre Cecilia, dont la mélancolique chanson calabraise irrigue tout le drame…

Avec 

Ana Vieira Liete (2021), soprane - Cecilia
Mariana Flores (2020) ou Lucía Martin Cartón (2021), soprane - Donna Isabella
Fillipo Mineccia, contre-ténor - Santino
Valerio Contaldo, ténor - Don Lidio
Matteo Bellotto, basse - Giuseppe (Peppino)

Stéphanie De Failly, violon
Rodrigo Calveyra, flûte, cornet
Mélanie Marie Anne Flahaut, basson, flûte
Margaux Blanchard, viole de gambe 

Diana Vinagre, violoncelle le 20 juin 2021
Eric Mathot, violone
Quito Gato, théorbe, guitare
Giangiacomo Pinardi, archiluth
Marie Bournisien, harpe

Leonardo García Alarcón, orgue, clavecin, direction

*La distribution du programme peut varier en fonction des dates de concert.

Environ 1h20 avec un entracte.

Présentation du programme par Leonardo García Alarcón.

Les concerts du 14 et 15 mai 2019 ont reçu le soutien du Bureau Export dans le cadre de la Tournée Européenne de Printemps de Cappella Mediterranea.

Production festival d'Ambronay

BUREAU EXPORT logo-transparent

 

PROGRAMME :

PROLOGO      

  • Qual Suono - Vincenzo Tozzi (Messina 1612-1679)/Carlo Musarra (Messina XVII)
  • Kyrie eleison - Roland de Lassus (Mons 1532- Munich 1594) 

ACTE I

Scène 1

  • Fermarono i cieli - anonimo
  • Qual suono
  • Fermarono i cieli
  • Qual suono
  • Et fais dodo, et oh.

Scène 2

  • Ho vinto, Amor - Tommaso Carapella (Cerreto Sannita 1665- Napoli 1736)
  • U Ciucciu - anonimo
  • Ho vinto, Amor
  • Va, ché l’hai fatto a me - Cataldo Amodei (Sciacca 1650- Napoli 1695)
  • Ho vinto Amor
  • La canzone di Cecilia - anonimo

Scène 3

  • Va, ché l’hai fatto a me
  • Mercé ! Grido piangendo - Sigismondo d’India (Palermo 1582- Modena 1629)
  • Amantissime Jesu (Synfonia) - Pasquale Carroza (Messina XVII)

Scène 4

  • In solitare arene - Cataldo Amodei

Scène 5

  • La canzone di Cecilia
  • Caro amante - Corrado Bonfiglio (Noto XVII)
  • Ojos, pues me desdeñais - Jose Marin (Madrid 1618- 1699)

ENTRACTE 

ACTE II

Scène 1

  • Canzona francesa cromatica - Giovanni M. Trabaci (Montepeloso 1575- Napoli 1647)
  • Dispietata Pietate - Sigismondo d’India/ Torquato Tasso (Sorrento 1544- Roma 1595)
  • La Parca Cataldo Amodei

Scène 2

  • Tirannide Vezzosa - Cataldo Amodei
  • La canzone di Cecilia
  • A riturnella - anonimo

Scène 3

  • Tarantela Española - Santiago de Murcia (1673-1739) et Diego Fernández de Huete (1635-1713)
  • La canzone di Cecilia
  • Mori mi dici - Alessandro Scarlatti (Trappani 1660-  Napoli 1725)
  • Piangono al pianger moi - Sigismondo d’India/Ottavio Rinuccini (Florence 1562- 1621)
  • Madrigal à 5 en fugue sur La Canzone di Cecilia - Leonardo Garcia- Alarcon (Buenos Aires, 1976)
  • La canzone di Cecilia
  • Mori mi dici                                                  
  • La canzone di Cecilia

FIN

Photos