À Propos

Représentation du 10 octobre en replay sur Arte


Opéra-ballet en quatre entrées et un prologue 
Musique Jean-Philippe Rameau
 Livret Louis Fuzelier

Oeuvre-phare dont la redécouverte au XXe siècle a marqué l’histoire de l’Opéra, Les Indes galantes s’apparente à un éblouissant divertissement. Mais le premier opéra‑ballet de Rameau témoigne également d’un humanisme ambigu : le regard que l’Européen pose sur l’Autre – Turc, Inca, Persan, Sauvage – est constamment partagé entre le fantasme et une forme de fascination pour l’exotisme. En 2017, le réalisateur Clément Cogitore signe un film explosif et très remarqué, adaptant un extrait des Indes galantes avec le concours de danseurs de krump. Travaillant sur le pouvoir de sidération de cette machine à enchanter, il s’empare cette fois de l’ouvrage dans son intégralité pour le réinscrire dans un espace urbain et politique dont il interroge les frontières.

Direction musicale : Leonardo García Alarcón
Mise en scène : Clément Cogitore
Chorégraphie : Bintou Dembélé
Décors : Alban Ho Van
Lumières : Sylvain Verdet
Chef des Choeurs : Thibaut Lenaerts

Orchestre Cappella Mediterranea
Chœur de chambre de Namur
Maîtrise des Hauts-de-Seine / Chœur d’enfants de l’Opéra national de Paris

Hébé, Don Alvar, Phani : Sabine Devieilhe
Bellone, Adario : Florian Sempey
L'amour, Zaïre : Jodie Devos
Osman, Ali : Edwin Crossley-Mercer
Émilie, Fatime  : Julie Fuchs
Valère, Tacmas : Mathias Vidal
Huascar, Don Alvar : Alexandre Duhamel
Phani : Sabine Devieilhe
Don Carlos, Damon: Stanislas de Barbeyrac

Diffusion sur France Musique : le 19 octobre à 20h