Philippe d'Orléans, La Jérusalem délivrée

Prochaines représentations

Versailles, Château de Versailles - Grande Salle des Croisades

Tickets

À Propos

La Jérusalem délivrée

Musique de Philippe d’Orléans (1674-1723) et Charles-Hubert Gervais (1671-1744) - Livret de Hilaire-Bernard de Requeleyne, baron de Longepierre (1659-1731)

Inspiré de La Jérusalem délivrée de Torquato Tasso

Marie Lys Herminie
Véronique Gens
 Armide
Gwendoline Blondeel 
L’Occasion, La Voix de Clorinde, un Démon
Cyrille Dubois 
Renaud
Nicholas Scott 
Adraste, Alcaste, un Vieux Berger
NN 
Vaffrin, un Guerrier
Victor Sicard
 Tancrède
David Witczak 
Le Sage Vieillard, Ismen, Tissapherne

Chœur de Chambre de Namur
Cappella Mediterranea
Leonardo García Alarcón 
Direction 

Opéra en un prologue et cinq actes sur un livret de Hilaire-Bernard Requeleyne d’après La Gerusalemme liberata du Tasse, créé à Fontainebleau en 1704.

En 1712, dans la Galerie des Cerfs du Château de Fontainebleau, la musique du roi interprète une œuvre nouvelle : La Jérusalem Délivrée, un opéra composé par l’une des personnalités les plus insignes du royaume, après le roi lui-même : le duc Philippe d’Orléans (futur Régent de France). Musicien avisé, élève de Charpentier et Campra, il prend surtout Gervais comme Maître de sa Musique à partir de 1700 : c’est avec son aide qu’il va composer trois tragédies en musique, dont cette Jérusalem, une « suite d’Armide », où l’on retrouve les deux couples de héros chevaleresques Renaud et Armide, et Tancrède et Herminie, qui ont déjà permis à Lully et Campra des opéras fameux. Protecteur des Arts, Philippe d’Orléans se révèle aussi véritable compositeur. Voici enfin la redécouverte de son œuvre majeure, sous le regard gourmand de Leonardo García Alarcón dirigeant des solistes de premier plan et sa virtuose Cappella Mediterranea.

Coproduction Centre de musique baroque de Versailles, Cappella Mediterranea

Photos