De Rore: Ancor che col partire

De Rore: Ancor che col partire

Ecoutez ou téléchargez

À Propos

C’est avec un hommage au plus génial des compositeurs flamands de la Renaissance que RICERCAR célèbre d’une façon très originale ses 35 ans ! L’oeuvre de Cipriano de Rore (1515/16- 1565) a connu un succès considérable, bien au-delà de son décès. Certains de ses madrigaux se retrouvent dans des dizaines de versions ornementées et ce, jusqu’au début du XVIIe siècle, un succès tout à fait exceptionnel. Pour marquer cet anniversaire, les principaux artistes de Ricercar ont apporté leur contribution originale à ce disque qui offrira un tableau très complet de l’oeuvre de Cipriano de Rore dans le domaine de la musique religieuse et celui de la musique profane. C’est le madrigal Ancor che col partire, avec son texte aux sous-entendus érotiques et ses nombreuses versions instrumentales, qui est le fil conducteur de ce programme.

En cette année où l’on célèbre les 35 ans de Ricercar, alors que l’on ne cesse de prédire la mort prochaine du disque, ce projet à lui seul a la prétention de prouver que le disque n’est pas mort et qu’il peut être le porteur de messages originaux et spécifiques à son identité, à sa faculté éducative, à l’éveil de la connaissance et de la curiosité. Plus que jamais, Ricercar continue son chemin qui est celui de la recherche sous forme d’enregistrements qui apparaissent le plus souvent comme les pages variées et illustrées d’une vaste « Histoire des musiques anciennes ».

Voici un demi-millénaire, en 1515, naissait le compositeur franco-flamand Cipriano da Rore, l’un des tout premiers madrigalistes de son temps, à la croisée des influences franco-flamande et italienne. Quatre cent soixante-cinq ans plus tard naissait le label Ricercar. Pour célébrer ce double anniversaire, le label a décidé de publier un grand album rassemblant les divers enregistrements consacrés au vieux maître par tous les artistes qui, chez Ricercar, se sont penchés sur son répertoire (ainsi qu’une poignée de ses contemporains tels que Cabezo,Bovicelli, Gabrieli ou Bassano) : Cappella Mediterranea et le Chœur de chambre de Namur, les ensembles Clematis, L’Achéron, Vox Luminis et Doulce Mémoire, Bernard Foccroulle, … On précise que les enregistrements, eux, ont tous été réalisés au cours des eux ou trois années passées, ce n’est donc pas un recyclage de disques réalisés tout au long de l’histoire du label mais bien un anniversaire tout ce qu’il y a de moderne. (SM)